Forum pour les Jeunes-adultes à Edmonton, édition 2012


 


 

Il y a de quoi être vraiment fier à l’Alliance Jeunesse-Famille de l'Alberta Society par rapport à l’événement de la journée internationale de la jeunesse que nous venons tout juste de célébrer, le 18 août dernier dans la prestigieuse enceinte de la Législature albertaine.



Venus de différentes régions de la province, un peu plus d’une quarantaine de jeunes adultes et une douzaine de leurs parents ont participé à cet événement qui aura marqué tous ceux et celles qui y ont assisté.  Avant d’entrer dans le vif du sujet, je voudrais, de façon toute particulière, remercier L’Honorable Alison Redford, Première Ministre de l’Alberta qui a pris un peu de son emploi du temps si chargé pour répondre favorablement à l’invitation de  l’AJFAS. Même si elle n’a pas pu être présente en personne, elle nous a fait l’honneur de se faire représenter par l’Honorable Heather Klimchuk, Ministre de la Culture et Ministre Responsable du Secrétariat Francophone.

Après avoir transmis le chaleureux message d’encouragement de la part de l’Honorable Première Ministre, l’Honorable Heather Klimchuk nous a aussi adressé son message propre en tant que Ministre de la Culture et Ministre Responsable du Secrétariat francophone. Le contenu de son message témoignait d'un sentiment d’appréciation qui faisait sentir au public  à quel point elle attache une importance aux activités culturelles, s'adressant particulièrement aux jeunes d’origine ethnoculturelle. Chaque année, l’Alliance Jeunesse-Famille se choisit un thème nouveau pour célébrer la journée internationale de la jeunesse. Pour l'année 2012, nous avions convenu de  discuter du BÉNÉVOLAT-RESEAUTAGE-EMPLOI : Une place pour les jeunes franco-albertains d’origine africaine. Pour avoir fait beaucoup de bénévolat elle-même dans sa vie privée et professionnelle, Madame la Ministre était si fière du choix de ce thème qui, dit-elle, est la pierre angulaire d'une intégration mieux encadrée.  Les grandes figures de la francophonie albertaine étaient aussi présentes, à savoir Mme Dolorèse Nolette, Présidente de l’ACFA provinciale et M. Denis Tardif, Directeur général du Secrétariat francophone.

Une présence qui aura beaucoup élargi notre champ de vision du processus de l'intégration des nouveaux arrivants:

 

Venu expressément d’aussi loin que Montréal, le Professeur EMERSON DOUYON nous aura suspendu à ses lèvres pendant un peu plus d'une heure de temps, nous parlant de son propre parcours qui reste un modèle indiscutable d'intégration. Venu d'Haïti au début des années 60, le jeune Douyon aura refusé de crouler sous le poids de la discrimination et même de l’hostilité de cette époque vis-à-vis des nouveaux venus, et de surcroit, de couleur différente dans la métropole montréalaise. À travers son humour irrésistible, le Professeur Douyon a développé ce qu’il a appelé « UN PARCOURS MIGRATOIRE AU CANADA ». Dans ces recommandations aux jeunes d'origine ethnoculturelle, il n’épargne personne, convaincu que dans le processus de l’intégration, chaque individu doit faire sa part : De l’immigrant défaitiste qui pense qu’il n’y a rien à faire puisque la discrimination est plus forte, au Canadien/ne qui a des problème à accepter la différence de l'autre. 

 

Il a fait des témoignages émouvants sur son propre parcours et sa famille directe, dont le secret de réussite est unique : Comprendre et tolérer, tout en travaillant deux fois plus fort chacun dans son cheminement académique, et non pas se laisser distraire par ceux ou celles qui ne vous acceptent pas (simplement parce qu'ils n'ont pas encore compris la force et les avantages reliés à la diversité), encore moins, passer du temps précieux à se plaindre contre tout et contre rien.

 

En effet, cette stratégie qu’avait adoptée M. Douyon a été très payante pour lui, et s'est étendue à ses enfants. Rien ne pouvait les arrêter dans leurs rêves les plus téméraires. C'est ainsi que certains de ses enfants occupent actuellement des positions très respectables dans des domaines professionnels variés, au Canada et dans le monde. Ils ont bien compris le message de leur papa.!

Diplômé en psychologie et en sciences de la criminologie à l’Université de Montréal, M. Douyon a enseigné à cette même Université  pendant près de 30 ans. Il était en même temps Professeur visiteur à l’Université de Montpellier (France). M. Douyon a fondé le programme « ÉCHANGE », qui est "échange" au vrai sens du terme : Pendant plusieurs décénies, les Professeurs de certaines Universités de France et des étudiants venaient  enseigner ou étudier à Montréal, pendant que ceux de l’Université de Montréal faisaient le chemin inverse.  Le Professeur Douyon est actuellement retraité même s’il est plus occupé qu’auparavant.

 

M. Douyon a été le premier Président du COMITÉ CONSULTATIF ETHNOCULTUREL NATIONAL (CCEN), domaine dans lequel il est le pionnier des avancées importantes en faveur des délinquants des minorités visibles. Il est également l'auteur de beaucoup de recherches et de publications dans ce domaine. Le Professeur Douyon est aussi CITOYEN D’HONNEUR de la ville de Montréal. Avant d’aller prendre son avion de retour à Montréal, M. Douyon a pris une petite demi-heure qui lui restait pour répondre à quelques questions de ses auditeurs qu’il a laissé sur leur soif à cause du temps qui lui faisait défaut. Après cette son intervention, les jeunes et les représentants des organismes se sont succédé au micro pour partager leurs expériences: ACFA; AJEFA; LE COLLEGE UNIVERSITAIRE DE L'ALBERTA; LE CENTRE D'ACCUEIL ET D'ÉTABLISSEMENT; ACCES EMPLOI; LE CANAVUA; HIV-EDMONTON.

 

Freddy Kibambe
Jeune

Sonia Gisenya
Jeune

Tsione Demete Abate
HIV-Edmonton

Veronica Marino
Jeune


Jean-Christian Nosy
Jeune
Isabelle Déchène Guay
  Pour AJEFA

 Line Croussette et Dicky Dikamba
Collège de l'Alberta et CANAVUA

Ida Kamariza
Pour ACFA Régionale


Kayijuka Callixte
Pour Accès-emploi

Georges Bahaya
Pour le CAÉ

Jeunes

  •  M. Freddy Kibambe, d’origine congolaise, nous a parlé de l’importance de passer par le  bénévolat pour découvrir le vaste circuit du réseautage qui conduit toujours aux stratégies de réussite dans sa vie professionnelle;  
  • Mlle Sonia Gisenya, d’origine rwando-congolaise tel qu' elle se définit, a très brillamment expliqué la problématique de l’orientation académique des jeunes immigrants francophones et ce qui devrait être le vrai rôle des parents dans ces choix;
  • Mlle Tsion Demete Abate, d’origne éthiopienne, VIH Edmonton Community Education Facilitator, a souligné l’importance de vivre en santé, particulièrement de la santé sexuelle pour les jeunes qui sont les plus à risque dans la contraction et la transmission du VIH;
  • Mlle Veronica Marino, d’origine mexicaine, parlant parfaitement français, avait un sujet très délicat qu’elle a très bien défendu, la construction identitaire et culturelle chez les jeunes immigrants francophones;
  • Jean-Christian Nosy, d’origine malgache, nous a parlé de sa meilleure approche d’insertion sociale et professionnelle des jeunes immigrants;


Photo de famille, peu avant le tour-guidé du Building de la Législature

 

Ce qui a fait la beauté de ces présentations diversifiées basées sur des expériences personnelles qui ont fait leurs preuves, c’est qu’il y avait des professionnels communautaires qui devaient animer des ateliers de discussion, prodiguer des conseils judicieux et répondre aux questions. Entre-autre, le sujet« bénévolat et réseautage » qui faisait partie de notre thème était conjointement animé par la Doyenne adjointe du Campus St-Jean - Centre collégial francophone Universitaire de l’Alberta, Mme Line Croussette et du Directeur général de CANAVUA.

 

Pour l’atelier de l’intégration et de l’emploi, le Directeur du Centre d’Accueil et d’Établissement, M. Géorges Bahaya et le Conseiller en Emploi, de Accès-emploi, M. Kayijuka Callixte ont très bien orienté leurs interventions, de même que l’ACFA et l’AJEFA, animés par Mesdames Ida Kamariza et Joëlle Nsabimana, et l'AJEFA représentée par Isabelle Déchèse Guay sous le thème: LES JEUNES ET LA LOI.

 

Il s'en est suivi le tour-guidé du prestigieux Building de la Législature, au bout duquel l'assistance a pu satisfaire sa curiosité. C’était une journée très chargée, faut-il l’avouer, mais sous le regard attentif et le carton rouge impitoyable de Madame Matty Mulumba, on s’en est tiré à bon compte.  Enfin, vers la fin de la journée, il y avait quelque-chose de nouveau, anxieusement attendu par tous les jeunes : LE QUIZ, où il y avait des prix intéressants à gagner.

Ci-contre,
Mlle Samia Lugoma, gagnante du premier prix, tout sourire, côte à côte avec le Directeur général de l'AJFAS, M. M'Pindou.

 

Arthémon Rurangwa, chargé de Communication et de Relations Publiques à l’AJFAS avait préparé un Quiz dans les catégories : Sport- Informatique-Histoire de l’immigration des Noirs au Canada et Géographie. Sous la supervision de la Doyenne-adjointe du Campus St-Jean, Mme Line Croussette, ce quiz a été soumis aux jeunes pour que le meilleur/e gagne. L’heureuse gagnante du premier prix ( iPAD 3, 16 G ) était au comble du bonheur !

 

Deux autres prix qui étaient en lisse ont aussi étaient gagnés: Pour la deuxième et la troisième place (deux certificat-cadeaux:  150 et 100 dollars).  Enfin, avant de clôturer la journée, le Directeur général de l’AJFAS a fait une annonce très spéciale, qui devra motiver davantage  la détermination de nos jeunes et les dissuader de la loi du moindre effort dans leurs travaux ACADÉMIQUES, SPORTIFS ET COMMUNAUTAIRES.  M. M'Pindou a souligné l’importance de soutenir des efforts positifs, rappelant du même coup que soutenir les jeunes qui veulent faire la différence dans leur vie et dans leur communauté fait partie de la mission de l’Alliance Jeunesse-Famille de l’Alberta Society. Ainsi donc à compter de l’automne 2013, trois prix d’Excellence seront disponibles pour compétition être octroyés  à un ou à des jeunes d'origine ethnoculturelle qui auront de meilleurs résultats dans les disciplines ci-haut citées.

 

Dans son allocution et à notre grande satisfaction, l'Honorable Ministre de la Culture a fait l'éloge de cette initiative qui, à ses yeux, est capitale pour montrer aux jeunes qu'ils ne sont pas seuls dans leurs efforts pour surmonter les défis qui obstruent leurs horizons.

 

Nous ne pouvons pas terminer sans remercier ceux et celles qui ont accepté notre invitation et qui ont contribué directement ou indirectement au succès de ce forum des jeunes. Merci et à bientôt.

 

Arthémon Rurangwa



CI-DESSOUS, L'INVITATION QUE L'AJFAS AVAIT ENVOYÉE À LA COMMUNAUTÉ



Dans le cadre de la journée internationale de la jeunesse, l’AJFAS (Alliance Jeunesse-Famille de l’Alberta Society) organise un forum sous le thème : BÉNÉVOLAT, RÉSEAUTAGE, EMPLOI : La Place des Jeunes immigrants dans la francophonie albertaine. Pour cette année, ce forum se tiendra à Edmonton, le 18 août 2012, de 8 h 30 à 17 h 00, dans l’enceinte de l’Assemblée Législative de l’Alberta, local : INTERPRETIVE CENTRE, situé au Pedway Mall, 10820, 98 avenue, Edmonton AB.

 

 

 

 

 

Pour les jeunes, l’âge minimum requis pour s’inscrire est de 17 ans. Les parents sont aussi invités. Ce forum est une belle occasion, aussi bien pour les jeunes que pour les intervenants communautaires de se remettre en question, d’analyser la situation sociale des jeunes afin d’élaborer un plan de développement collectif.

  

 

 

 

PROGRAMME DÉTAILLÉ DE LA JOURNÉE

 

 LE 18 AOÛT 2012, DE 08 H 30 À 17H 00 : Modératrice : Mme Mathy Mulumba

 

 

08h30 - 09h00 : 

Accueil – Petit-déjeuner – Réseautage

09h00 - 09h05 :   

Ô CANADA…

09h05 - 09h10 :   

Mot de bienvenue : Emmanuel Mulumba, Président de l’AJFAS

09h10 - 09h15 :

Mot de Mme Dolorès Nolette : Présidente de l’ACFA Provinciale

09h15 - 09h20 :  

Présentation de l'invité spécial, Dr Emerson Douyon, par M. Luketa M’Pindou, Directeur général de l’AJFAS

09h20 - 10h00 : 

REFLEXION SUR UN PARCOURS MIGRATOIRE AU CANADA, présenté par le Dr. Emerson Douyon

10h00 - 10h30 :

Période de questions adressées au conférencier

10h30 - 10h45 : 

Pause-santé – Coffee break

10h45 - 11h00 :  

SUJET # 1 : RÉSEAUTAGE ET BÉNÉVOLAT :  Les difficultés  les jeunes immigrants et auxquelles immigrantes  font face pour leur implications Socio-communautaires, par M. Freddy Kibambe   

11h00 - 11h10 :  

Salutations de l’Honorable Première Ministre de l’Alberta, Alison Redford, représentée par l’honorable Ministre de la Culture, et Ministre Responsable du Secrétariat francophone, Mme Heather Klimchuk

11h10 - 12h15 :  

Tour guidé dans l’Édifice de l’Assemblée Législative albertaine, et séance de photos

12h15 - 13h00:  

DÎNER – LUNCH TIME

13h00 - 13h15:   

SUJET # 2 : LA PROBLÉMATIQUE DE L’ORIENTATION SCOLAIRE ET ACADÉMIQUE DES JEUNES
IMMIGRANTS FRANCOPHONES, par Mlle Sonia Gisenya

13h15 - 13h35:  

ATELIER A : Discussion des SUJETS 1 ET 2, animé par Mme Line Croussette, Doyenne adjointe du Campus St-Jean,
Centre collégial de l’Alberta et Dicky Dikamba, Directeur général de CANAVUA

13h35 - 13h50:   

LES JEUNES ET LEUR SANTÉ : LE BIEN-ÊTRE PHYSIQUE ET MORAL DES JEUNES, animé par Mlle Tsion Demeke Abate

13h50 - 14h05:   

SUJET # 3 : CONSTRUCTION IDENTITAIRE ET CULTURELLE chez les jeunes immigrants francophones, par Veronica Marino

14h05 - 14h20:   

SUJET # 4 : INSERTION SOCIALE ET PROFESSIONNELLE des jeunes immigrants francophones, par M. J Christian Nosy

14h20 - 14h35:  

PAUSE-SANTÉ – COFFEE BREAK

14h35 - 14h55:   

ATELIER B : Discussion des SUJETS 3 ET 4, animé par M. Georges Bahaya, Directeur du CAE et M. Callixte          Kayijuka, Conseiller en emploi à l’ACCÈS-EMPLOI

14h55 - 15h55:  

MA FRANCOPHONIE:  Comment je la vis et comment j’aimerais la vivre DANS CINQ ANS, dans l’équité et            l’égalité dans cette Société de plus en plus multiculturelle! Modératrices: Mmes Ida et Joëlle de l’ACFA provinciale

15h55 - 16h10  : 

LES JEUNES ET LA LOI : Animé par AJEFA (Association des Juristes d’expression française de l’Alberta)

16h10 - 16h40   

QUIZ SPECIAL : L’AJFAS propose un quiz aux jeunes, dans les quatre catégories suivantes: (SPORT – INFORMATIQUE – GÉO / HISTOIRE ET FRANCOPHONIE ALBERTAINE). Les heureux gagnants recevront de très bons prix. meilleurs gagnent… :  par Arthémon Rurangwa, Communication, Relations Publiques et multimédia à l’AJFAS

16h40 - 17h00 :

ANNONCE E À SPÉCIALLA COMMUNAUTÉ, par M. Luketa M’Pindou, Directeur général de l’AJFAS, remise de prix aux gagnants et gagnantes du QUIZ, suivi du mot de la fin.


 

  • N. B : Les Associations ou organismes qui sont intéressés à participer à ce forum peuvent adresser leur demandes par courriel à: bureau@ajfas.ca 

 

  • Si vous avez des questions complémentaires, vous pouvez vous adresser à :

    - Roger Fuamba, (780) 440-2621 poste 115 ou par courriel à roger.fuamba@ajfas.ca pour Edmonton et régions et à Justin Pabu au (403) 532-1337 poste 111 ou par courriel à justin.pabu@ajfas.ca pour Calgary et régions;


  • Pour des problèmes techniques: - Par exemple si vous n'arrivez pas à compléter ce formulaire en ligne ou si vous avez tout autre problème d'ordre technique, communiquez avec Arthémon Rurangwa, au (780) 440-2621 poste 117 ou par courriel à arthemon.rurangwa@ajfas.ca

  • Si vous cliquez "submit" et que le formulaire n'est pas envoyé, vérifiez que tous les champs de ce formulaire qui portent une étoile rouge (obligatoires) ont été dûment complétés. 

 

Forum communautaire d'Edmonton


Article écrit par Étienne Alary - Le Franco, jeudi le 03 mars 2011    

C’est sous le thème Renforcement de la collaboration entre Service correctionnel Canada et les communautés francophones ethnoculturelles d’Edmonton que s’est tenu un forum communautaire organisé, le 24 février dernier, par l’Alliance Jeunesse-Famille de l’Alberta Society (AJFAS), en collaboration avec le Groupe de recherché sur l’inter/transculturalité et l’Immigration (GRITI). Près de 100 personnes ont assisté à cette initiative de l’AJFAS. « On a dépassé notre objectif. On espérait recevoir environ 80 personnes. Cela démontre qu’il y avait beaucoup d’intérêt, autant du côté de Service correctionnel Canada (SCC) que des communautés francophones ethnoculturelles pour un événement de la sorte », a affirmé le directeur général de l’AJFAS, Luketa M’Pindou.

Ce forum a été l’occasion de créer des ponts « entre les communautés francophones ethnoculturelles d’Edmonton et les intervenants de Service correctionnel Canada, ainsi qu’avec des réseaux communautaires et gouvernementaux qui oeuvrent dans la réhabilitation et l’encadrement des délinquants, en vue de leur assurer une réinsertion sociale harmonieuse », indique M. M’Pindou. Comme le fait remarquer ce dernier, ce renforcement de la collaboration était essentiel. « Le Comité consultatif ethnoculturel régional des Prairies a été créé il y a maintenant plus de 10 ans. Au départ, il a fonctionné sans subventions et n’était pas vraiment visible dans la communauté. Cela a change dernièrement et il est important pour nous de promouvoir notre rôle et nos responsabilités auprès de SCC mais aussi des communautés ethnoculturelles », mentionne Luketa M’Pindou.

Au cours de ce forum, les participants ont pu en apprendre avantage sur les communautés congolaises, rwandaises et camerounaines d’Edmonton, sur les programme de SCC et de l’Alberta Youth Justice Committe, sans oublier le comité de liaison avec la communauté africaine d’Edmonton et le GRITI. « Le GRITI est un partenaire très important pour nous. Il n’y a jamais eu, par le passé, de la recherche sur la situation des délinquants francophones issus des communautés ethnoculturelles et sur leur reinsertion dans la communauté. Cette implication viendra donc nous épauler de ce côté », énonce le directeur général de l’AJFAS.

Le forum étant maintenant chose du passé, Luketa M’Pindou travaillera à former un comité consultatif des Prairies qui pourra poursuivre le travail entamé le 24 février dernier. « Idéalement, ce comité serait composé de neuf personnes, dont au moins deux représentants de l’Alberta », lance-t-il.