Le 09 mars 2012, l’un de nos anciens employés, Jean-Pierre Ilunga a eu ses premiers galons à la base de la GRC à Régina, Saskatoon, un galon d’agent correctionnel  de niveau CX1, au sein du SCC. Cette formation était une collaboration entre la GRC et le SCC.  L’AJFAS ne peut que se féliciter de ces premiers résultats de sa collaboration avec Service Correctionnel Canada. En effet, dans ce même contexte, vous vous rappelleriez qu’il y a eu dernièrement deux campagnes de recrutement intensif, ici à Edmonton, par le Service Correctionnel Canada. De cette toute première vague de recrutement qui s’annonce plutôt de longue durée, étant donné qu'il est ouvert au niveau national, la toute première session d'information a eu lieu dans les locaux de l’Accès-emploi, ici à Edmonton, grâce à la collaboration de Mr Luketa M’Pindou, Directeur général de l’AJFAS et de Mme Suzanne Corneau, Directrice générale de l’Accès-emploi; la deuxième session a eu lieu dans les locaux Africa-Center. Au grand étonnement des Officiels du Service Correctionnel Canada, plus de 120 candidats potentiels d’origines multi-éthniques se sont présentés dans ces deux sessions d’information, chiffres dont SCC (Service Correctionnel Canada) n’avaient jamais pu atteindre auparavant. En effet, il a fallu que les employés de l'AJFAS essayent de convaincre les gens pour qu'ils s'y intéressent et  viennent participer aux séances d'information. Nous n'avons pas été déçu, les gens continuent de nous demander à quand la prochaine session.

 

À ce jour, nous savons qu’un petit pourcentage de ces 120 candidats potentiels aurait déjà franchi les trois étapes cruciales de recrutement : Les tests éliminatoires; les examens écrits et les interviews. Il y en a même qui sont rendus au stade de vérifications des références données, ce qui signifie qu'ils sont à moins d'un pas de commencer leur nouvelle carrière au SCC.

 

Nous sommes très encouragés par ces résultats même s'ils ne sont encore que timides à ce stade-ci. Le fait que certains tabous et plusieurs barrières soient tombés, est en soi une victoire. Nous l'avons tous souvent entendu, les membres des communautés ethnoculturelles s'intéressent fort peu à faire carrière dans le système pénitencier, de même que dans les services de police, surtout à cause de la mauvaise mémoire que certains auraient gardée de leurs expériences antérieures, avant de s'installer au Canada. Il a fallu donc tout un processus d'information pour marquer la différence qu'il y a entre les deux systèmes, et il va falloir continuer dans le même sens pour atteindre plus de gens. Nous encourageons ceux et celles qui n’y croyaient pas, qui sont à la recherche d'un emploi stable de ne pas hésiter trop longtemps. Oui ça marche, et ça marchera encore davantage les jours qui viennent, il suffit simplement de ne pas lâcher... Les recrutements au sein du Service Correctionnel Canada ne s’arrêteront pas demain, ils ont besoin de beaucoup de gens. Vous serez bientôt certainement dans la même allégresse que Mr. Jean-Pierre Ilunga qui a cru, et qui a maintenant ses galons sur les épaules. Gardez l'oeil ouvert sur le site web du gouvernement pour les nouvells offres d'emplois en ligne, et surtout ne vous lasser pas d'appliquer..! Voici le lien: Cliquez ici

 

Note: Je vous recommande ce vidéo qui vous en donnera une bien meilleure idée: Cliquez ici


Arthémon Rurangwa
Communication et Relation Publique